Cuzco

Demain, nous partons pour le chemin de l’Inca donc aujourd’hui, c’est repos et visite de Cuzco…

Plaza de Armas - Cuzco - PérouNous commençons par Qoricancha, le temple le plus symbolique de Cuzco. C’était le temple le plus important de l’Empire Inca dédié à Inti, le Dieu Soleil. A l’époque, il parait que ses murs étaient entièrement recouverts de feuilles d’or ! Nous n’aurons malheureusement pas le plaisir de le visiter aujourd’hui : il semble y avoir une cérémonie et le site est fermé au public :-(

Nous poursuivons notre chemin et passons devant l’église de San Francisco et devant celle de Santa Clara, mais elles sont toutes fermées ! Nous tentons ensuite la maison de Garcilaso de la Vega, un historien et écrivain, fils d’un capitaine espagnol et d’une princesse Inca. Là encore, c’est fermé… Quelle poisse !

On va vite comprendre pourquoi tout est fermé… C’est la fête sur la Plaza de Armas ! Des centaines de personnes défilent en costumes. D’après ce que nous avons compris, c’est une fête dédiée à la Virgen del Rosario. Nous profitons de la musique, des danses et des costumes ! Les gens aux balcons jettent même des fleurs sur la statue de la vierge à son passage !

Fête de la Virgen del Rosario - Cuzco - Pérou Fête de la Virgen del Rosario - Cuzco - Pérou

L’après-midi, nous tentons notre chance au musée de l’Inka… miracle, c’est ouvert ! C’est sensé être un « petit » musée, mais nous y passons presque 2 heures. Nous retrouvons des éléments de la culture inca que nous avons déjà rencontrés à Tambo Colorado ou à Arequipa : de nombreuses figurines en or, en argent ou en cuivre, des broches (tupu) en or qui permettaient aux Incas d’attacher leurs manteaux, des offrandes (feuilles de coca, nourriture, tissus, figurines et foetus de lama !), etc.

Nous découvrons aussi de nouveaux éléments comme les armes utilisées pendant les combats (un peu comme des frondes). La pièce suivante nous présente d’ailleurs des crânes incas portant les marques des combats : des énormes trous perforent leurs crânes ! Mais déjà à l’époque, les Incas avaient recours aux opérations chirurgicales. Ils pouvaient survivre à ces graves traumatismes crâniens. Sur les crânes présentés, on voit d’ailleurs très bien la régénération de la blessure. Incroyable !

Laisser un commentaire