Juanita

Après nos 3 jours de trek, rien de mieux qu’un petit musée pour reposer nos jambes ! Le musée Santuarios Andinos se consacre à retracer l’histoire de Juanita, une jeune Inca sacrifiée.

Juanita était « l’élue » des dieux et a été sacrifiée vers l’âge de12-13 ans. C’est assez difficile de comprendre comment on peut sacrifier des enfants… C’est une autre culture et un autre temps. En fait, les Incas voulaient éviter les épidémies et les catastrophes naturelles. Pour cela, ils sélectionnaient les enfants les plus beaux et en bonne santé et les envoyaient à Cuzco. Là-bas, ils étaient éduqués. Certains restaient aux côtés des rois Incas, d’autres étaient « offerts » aux dieux.

L’offrande aux dieux consistait en un long voyage. Après plusieurs jours de marche, Juanita a été amenée au sommet du volcan Ampato, à 6380m d’altitude. C’est incroyable d’ailleurs : comment arrivaient-ils à grimper si haut ? Aujourdh’ui on a déjà du mal avec tous nos équipements modernes, alors à l’époque ?! Là haut, Juanita a été offerte aux dieux après un long rituel. Elle a notamment été « droguée » à la chicha (la bierre locale) et à la coca pour ne pas souffrir au moment du coup mortel.

Les chercheurs ont retrouvé sa momie par hasard grâce à une éruption volcanique qui a réchauffé le sol et fait tomber le corps. La momie est restée plus de 550 ans congelée ! Elle est incroyablement bien conservée. De nombreux objets ont été retrouvés avec elle : des figurines en or, en cuivre ou en argent qui représentaient les dieux ou des animaux (notamment des lamas), des vêtements de cérémonie, des sacs servant à porter les feuilles de coca et même un sac contenant son cordon ombilical !

Juanita n’est pas la seule enfant sacrifiée par les Incas. On a déjà découvert de nombreux autres corps au Pérou mais aussi en Argentine et au Chili. C’est incroyable de penser que l’empire Inca s’étendait sur tous ces pays !

Nous avons retrouvé, au cours de la visite, les mêmes choses que nous expliquait Francisco à Tambo Colorado. Les Incas enterraient leurs morts dans des trous sous terre. Ils étaient placés en position fœtale et entourés d’objets de la vie courante et d’offrandes pour les dieux. Seuls les Incas d’un rang important étaient enterrés seuls, les autres partageaient une même tombe à plusieurs.

Avec ce musée, c’est une nouvelle facette de la culture Inca que nous découvrons… à suivre !

Laisser un commentaire