¡Qué lindo Mindo!
¡Qué lindo Mindo!

¡Qué lindo Mindo!

Le centre historique de Quito, c’est sympa, mais ça reste une grande capitale avec les embouteillages, la pollution, le bruit… Nous ne sommes pas venus ici pour ça, nous avons la même chose (ou presque) à Paris ! Du coup, petit changement de plan : nous décidons de quitter Quito un peu plus tôt que prévu et d’aller faire un tour à Mindo.

Mindo est une petite ville (il serait peut être plus juste de parler de petit village), à 2h de Quito bien connue des ornithologues et des amoureux de la nature. Papillons et orchidées de folie au programme de ce petit séjour :

Papillon de Mindo Papillon de Mindo Orchidée de Mindo Plante - MindoÉgalement à notre programme (et en vedette même) l’observation des oiseaux. Marcelo, le propriétaire de notre hôtel est un guide renommé dans la région. Nous nous levons à 5h (sans grande difficultés car nous ne sommes pas encore calés sur l’heure équatorienne), mais partons tout de même avec 30 minutes de retard car nous devons attendre deux autres touristes qui ne semblent pas très pressées ! Pourtant, les oiseaux n’attendent pas (ils se cachent dès qu’il commence à faire trop chaud) alors nous prenons le taxi pour arriver plus vite en forêt et avoir une chance d’apercevoir quelques oiseaux. C’est chose faite dès nos premiers pas en forêt avec plusieurs piverts qui nous rappellent ceux que nous avions vus l’an dernier en Patagonie.

Pivert aux alentours de MindoMarcelo est vraiment impressionant. Il arrive à voir des oiseaux qui sont pourtant très loin de nous et à placer sa lunette si vite que nous arrivons presque à chaque fois à voir de très près ces oiseaux qui ne s’éternisent pourtant jamais longtemps au même endroit.

Les toucans sont peut être les plus rapides : à peine quelques secondes sur une branche qu’il s’envolent pour une autre ! Nous avons quand même pu en voir plusieurs dont un qui chantait… Grandiose !

Toucan aux alentours de MindoPourtant, le plus grandiose est encore à venir. Marcelo a reconnu le chant d’un oiseau assez rare dans la région, un « trogon ». Pendant une bonne vingtaine de minutes, ils vont « se parler », l’oiseau répondant à Marcelo, mais toujours pas d’oiseau en vue… Pas vraiment le temps de s’impatienter pour autant car un autre toucan et un petit colibri viennent tourner autour de nous ! Enfin, le « trogon » finit par pointer le bout de son bec… Il est trop chou avec toutes ses couleurs !

Trogon aux alentours de MindoLes deux autres touristes n’ont pas eu la chance de voir cela : à peine 1h après notre départ, elles ont préféré rentrer… Les oiseaux ne parlent pas à tout le monde a priori !

Pour nous, en tous cas, c’est une super expérience ! Nous laissons notre guide et continuons la montée dans la forêt pour atteindre les cascades… Un bon moment de détente en perspective !

Cascades aux alentours de MindoP.S. : premier serpent aperçu aujourd’hui. Clem a failli lui marcher dessus alors que Marcelo venait de nous dire qu’il y avait 4 espèces vénéneuses ici ! On ne sait pas si celui-ci était vénéneux mais il n’avait pas l’air d’être effrayé du tout !

3 commentaires

Laisser un commentaire