A la découverte de la Vallée Sacrée
A la découverte de la Vallée Sacrée

A la découverte de la Vallée Sacrée

Nous voici enfin à Cuzco, la dernière étape de notre voyage. Nous avons 10 jours pour découvrir la capitale et la Vallée Sacrée des Incas ! Ça peut paraître long 10 jours, mais il y a tellement de choses à voir que ce sera tout juste !

Nous voulons quand même prendre notre temps alors nous prenons le bus local. Il nous faut 1h30 pour arriver jusqu’à Urubamba. Cette ville est entourée de montagnes qui culminent à plus de 5000 mètres d’altitude. Les paysages sont grandioses !

Urumbamba - PérouNous changeons ensuite pour prendre un petit « collectivos » en direction d’Ollantaytambo. Après 25 minutes compressés dans le bus, nous découvrons la forteresse Inca la mieux conservée du pays. C’est vraiment impressionnant, la forteresse est comme ancrée dans la montagne. En fait, les Incas étaient très forts pour ça : ils construisaient toujours leurs sites à partir des éléments de la nature. Ils s’adaptaient à l’environnement et non le contraire…

Nous prenons tout notre temps pour visiter le site. Il n’y a pas beaucoup de touristes, c’est vraiment agréable ! Du haut de la forteresse, nous avons une vue imprenable sur la vallée de l’Urubamba.

Vallée de l'Urumbamba - PérouDe retour à Urubamba, nous prenons un taxi pour aller aux Salines et à Moray, deux sites un peu à l’écart et peu fréquentés par les touristes. La route pour aller aux salines est, en fait, une piste de terre très étroite. Deux voitures passent à peine ! Les salines se trouvent en contre-bas. C’est un amas de parcelles de sel aux teintes changeantes : blanc, beige, ocre… Comme dirait Clem, c’est vraiment un paysage improbable ! C’est vrai, que viennent faire ces salines à plus de 3000 mètres d’altitude, en plein milieu des montagnes ?

Salines - PérouNous prenons ensuite un nouveau chemin de terre pour atteindre Moray et ses fameuses terrasses incas. Les premières terrasses forment un ensemble immense. On se sent incroyablement petit dans ce paysage ! Les terrasses sont si géométriques, c’est fascinant ! Il paraît que chaque terrasse dispose d’un climat bien spécifique, ce qui permettait aux Incas de semer des cultures différentes d’une terrasse à l’autre.

Moray - PérouNous rentrons à Cuzco en bus, la tête encore remplie de ces belles images… Le bus est déjà presque complet et je m’assois à côté d’un étudiant qui commence à me parler dès les premières minutes. On passera tout le trajet à discuter. En fait, il vient de Puerto Maldonado, une ville d’Amazonie proche du Brésil, et est à Cuzco pour ses études. Il me parlera de son pays, de sa ville, de sa vie… encore une rencontre « authentique », qu’on n’aurait pas pu faire en empruntant les circuits touristiques.

2 commentaires

  1. Carole

    Une ou deux semaines après votre départ, nous avons vu avec papa et maman un reportage sur les Péruviens des salines de Moray !!
    C’était d’ailleurs super impressionnant tant par le paysage que par la dureté du travail.

Laisser un commentaire