Ahu Akivi

Pour notre troisième jour sur l’île de Pâques, nous sommes escortés, dès le départ, par trois chiens que nous n’arrivons pas à faire fuir.

A chaque fois que nous croisons d’autres personnes, nous espérons que les chiens vont nous abandonner pour les suivre… mais non, rien n’y fait, ils nous collent et ne veulent pas nous lâcher, même quand nous essayons de leur faire peur ! Nous n’avons donc aucune autorité ?!

Nous longeons la côte ouest en direction d’Ahu Akivi et croisons sur notre route de superbes paysages.

Ile de Pâques Ile de Pâques

Après quelques heures de marche, nous arrivons à Ahu Akivi qui est un des sites les plus énigmatiques de l’île de Pâques. C’est en effet le seul site situé dans les terres et également le seul site où les moai regardent la mer… C’est relativement tranquille alors nous nous attardons un long moment devant ces 7 moai.

Ahu Akivi - Ile de Pâques Ahu Akivi - Ile de PâquesNous repartons en pensant que nos trois compagnons ont trouvé d’autres occupations. Mais à notre grand désespoir, deux des trois chiens nous rejoignent ! En chemin, nous croisons des rapa nui qui s’arrêtent pour nous dire de faire attention aux chiens car ils tuent leurs volailles. Ok, on veut bien faire attention, mais ce ne sont pas nos chiens et ça nous arrangerait nous aussi qu’ils s’en aillent !!!

Nous regagnons finalement la ville après plusieurs heures de marche. Un des deux chiens s’est arrêté sur le bord de la route et le dernier continue à nous suivre, mais n’a vraiment pas l’air bien. C’est atroce, il ne tient plus sur ses pattes et se met même à vomir ! Nous ne savons pas quoi faire ! Heureusement, un habitant vient au secours du chien qui s’est couché devant chez lui. On pense qu’il a eu une insolation et on ne peut pas s’empêcher de culpabiliser car finalement, c’est un peu de notre faute. Un conseil si ça vous arrive à vous aussi (car l’île de Pâques abrite de nombreux chiens errants), jetez-leur des pierres dès qu’ils commencent à vous suivre pour les faire fuir. Je sais, difficile de faire ça, mais finalement, il vaut mieux qu’ils restent en ville car il n’y a rien pour leur survie dans les terres.

Laisser un commentaire