Un moment privilégié sur Amantaní
Un moment privilégié sur Amantaní

Un moment privilégié sur Amantaní

Après 2h30 de bateau, nous arrivons sur l’ïle d’Olga, Amantaní. C’est incroyable, on réalise seulement maintenant qu’on est sur LE lac Titicaca, à 3800 mètres d’altitude ! On peut même apercevoir la Cordillère des Andes côté Bolivie !

Lac Titicaca - Amantaní - PérouNous suivons Olga jusqu’à la maison de sa maman. Il nous faut grimper pendant plusieurs minutes sous un soleil de plomb. Qui a dit qu’il faisait froid ici ?! Nous y arrivons enfin et découvrons une charmante maison organisée autour d’un patio très fleuri. Olga nous présente sa maman, Victoria, d’une cinquantaine d’années. Sur Amantaní, on parle Quechua mais Victoria parle aussi espagnol.

Après un déjeuner copieux (on n’arrête pas de manger dans ce pays), nous partons au sommet de Pacha Mama, l’une des deux montagnes de l’île. Pacha Mama représente la Terre mère et Pacha Tata, le Cosmos. Après une ascension très lente (l’altitude nous essouffle vite), nous arrivons au sommet… la vue est splendide ! Nous nous mettons à l’abri des rochers et attendons le coucher du soleil. Il faut essayer d’imaginer : nous, seuls, à plus de 4000 mètres d’altitude, le silence, une vue grandiose… J’y serai bien restée toute la nuit, mais le froid commençait à se faire sentir. Nous redescendons à la lampe frontale !

Lac Titicaca - Amantaní - Pérou Lac Titicaca - Amantaní - PérouNous dînons avec Olga et sa maman. Au menu : oca (un tubercule qui se cultive sur l’île et qui a le goût de la pomme de terre) et muña (une plante de l’île aux nombreux bienfaits). Puis Olga nous propose d’aller à la fête organisée pour les touristes. Nous lui demandons si c’est vraiment typique et elle nous explique que ça a été créé de toutes pièces pour les touristes (pour ne pas qu’ils s’ennuient après le repas !). Alors, les habitants revêtent des tenues traditionnelles et dansent avec les touristes. Finalement, nous préférons rester avec Olga et Victoria. Nous discuterons un long moment et apprendrons beaucoup de leur vie, une vie difficile…

Nous allons nous coucher et nous couvrons bien (nous revêtons enfin nos super sous-vêtements thermiques). En effet, seul un petit poele est dans la cuisine. Dans les chambres, rien à part de grosses couvertures d’alpaga. On se lèvera 1h plus tard pour enlever une couche de vêtements ! Finalement, il ne fait pas si froid que ça sur le lac Titicaca !

Un commentaire

Laisser un commentaire