Chugchilán, la boucle est bouclée
Chugchilán, la boucle est bouclée

Chugchilán, la boucle est bouclée

Aujourd’hui, nous partons pour la plus jolie partie de la boucle de Quilotoa (et aussi la seule intéressante à faire à pied) : de Quilotoa (3900m) à Chugchilán (3200m) en passant par le canyon (2800m). Nous partons de Quilotoa avec un temps splendide et une lagune encore plus belle qu’hier.

Lagune de QuilotoaNous avons pris des informations détaillées sur internet car il parait que beaucoup de randonneurs se perdent sur le chemin. Il semblerait que les guides locaux effacent le balisage pour que l’on fasse appel à eux ! Nous ne devons pas être de bons touristes car nous décidons quand même de faire le trajet seuls !

Nous marchons en crête pendant 1h environ. La vue sur les Ilinizas et la lagune est superbe.

Lagune de QuilotoaSelon nos indications, nous devons quitter la crête au 3ème banc de sable, mais une fois arrivés à cet endroit, nous avons un gros doute…

Entre Quilotoa et GuayamaNous y allons un peu au feeling. Comme le temps est bien clair, nous apercevons plus bas le petit village de Guayama par lequel nous devons passer. Cela nous aide bien et nous entamons la descente lorsqu’un petit garçon du coin nous crie de loin que nous ne sommes pas sur le bon chemin. Nous remontons un peu, prenons le chemin indiqué par le garçon et arrivons au village sans grosse difficulté, mais déjà les genoux bien fatigués à force d’amortir en descente !

Guayama semble un village fantôme : presque personne dans les rues, des maisons fermées ou à l’abandon… Nous tombons quand même sur un monsieur qui vend des empanadas. Il est 10h30, parfait pour le goûter du matin !

Nous continuons en direction du canyon que nous devons traverser.

Canyon entre Guayama et ChugchilánUn petit chemin tombe à pic et s’enfonce dans les rochers. C’est pourtant par là qu’il faut passer !

Canyon entre Guayama et Chugchilán450 mètres plus bas, nous avons vraiment les genoux en compote ! Heureusement, la descente, c’est fini pour aujourd’hui. Maintenant, il faut remonter le canyon et continuer à grimper jusqu’à Chugchilán.

Il fait très chaud au fond de ce canyon, mais comme toujours la beauté des paysages fait oublier le reste.

ChugchilánNous arrivons finalement à Chugchilán après 4h30 de marche. Pas si mal puisqu’on nous avait annoncé 5h. Nous rencontrons au dîner des américains qui, eux, se sont vraiment perdus et rallongés de quelques heures…

L’hôtel est super agréable. Nous profitons de la vue panoramique sur le canyon en attendant le dîner. Nous allons au lit à 21h (et oui, dingue !) car nous devons nous lever à 3h du mat pour prendre le seul bus qui peut nous ramener à Latacunga… La beauté des paysages isolés a un prix !

Chugchilán

Laisser un commentaire