Plateau d’Emparis et descente sur Mizoën

Gros nuages en perspective ce matin : pour le moment, ils sont au-dessus des sommets, mais ça pourrait changer…
Nous avons prévu de monter au Gros Têt (2613m), une grosse bosse qui domine le plateau d’Emparis, avant de redescendre sur Mizoën.

Refuge des Mouterres - Les Aymes

Gros Têt - Plateau d'EmparisNous partons à 8h pour essayer d’atteindre le sommet avant les nuages. Cela nous permet de voir quelques sommets dégagés.

Plateau d'Emparis

Malheureusement, la brume s’en mêle et lorsque nous arrivons au col du Souchet (2365m), le sommet est déjà dans les nuages… Malgré tout, nous entamons la montée vers le Petit Têt (2500m) qui est encore vaguement dégagé mais c’est peine perdue et nous rebroussons chemin après quelques centaines de mètres.
Les paysages nous donnent alors l’impression d’être en Écosse.

Gros Têt sous les nuages - Plateau d'Emparis

Retour au refuge à 10h pour récupérer nos gros sacs et départ pour la descente sur Mizoën. Nous avons choisi la variante du GR54 pour éviter de faire le même trajet que la veille en sens inverse.
Bon choix, puisque :
1) cela nous permet de voir des marmottes avant de quitter le plateau
2) malgré les nuages, nous avons de jolis points de vue dans cette descente assez raide par endroits.

Descente vers Mizoen

La fin de la descente est un peu piégeuse avec le sol en ardoise. Les passages les plus escarpés doivent être assez délicats par temps de pluie. Nous voyons à nouveau le lac du Chambon mais avec une météo moins ensoleillée cette fois.

Lac du Chambon - Plateau d'Emparis

Nous finissons cette étape avec un record au touristomètre© cher à certains amis, puisque nous n’avons croisé absolument personne pendant toute la journée de marche. Vive le hors-saison !

Arrivés au refuge en début d’après-midi, nous profitons de la terrasse et de l’ambiance très sympa, avant une grosse journée de montée le lendemain.

Laisser un commentaire