Au pied de l’Archeboc

Aujourd’hui, l’étape commence par une grande descente et ça tombe plutôt bien parce que François n’est pas au top ce matin (même après avoir pratiquement fait le tour du cadran !).

Nous commençons par emprunter la route forestière, ce qui permet de descendre tranquillement, puis nous coupons ensuite les lacets de la route à travers la forêt.

Arrivés en bas, au hameau de Surier, nous traversons le pont pour passer sur l’autre rive. Nous suivons la route sur quelques mètres puis attaquons la montée en direction du col du Mont.

Un peu plus haut, nous choisissons de passer par le sentier qui suit le fond de vallée et les torrents descendant de la montagne. C’est magnifique et relativement plat mais nous perdons un peu de temps car le sentier est difficile à deviner au milieu des pierres ! Derrière nous, la vue sur le Valgrisenche et le glacier de Giasson est magnifique.

Nous attaquons ensuite plus franchement la montée en direction du col, au milieu des fleurs, et pratiquement seuls depuis des heures.

Après le pique-nique (encore une fois avec une vue incroyable !), nous continuons la montée et passons devant les anciennes fortifications érigées sur ce col transfrontalier.

La fin de l’ascension du col est franchement raide et se termine par la traversée d’un gros névé, sur lequel je marque mes traces pour servir d’escalier aux autres.

La vue au sommet est évidemment superbe mais nous repartons vite car un vent glacial souffle !

Reste ensuite une petite heure de descente assez facile en direction du refuge de l’Archeboc, où nous passerons la dernière nuit de ce trek 2019, mais pas avant d’avoir immortalisé la team trek 2019 devant l’Archeboc !

Archeboc, Tarentaise, Alpes, France

Laisser un commentaire