Villard-de-Lans – Col de l’Arzelier

L’été est de retour ! Pour notre première randonnée de la saison, nous partons dans le Vercors. Nous avons 3 jours pour relier Villard-de-Lans au Grand Veymont.
Voici le profil de notre première étape :

Grand Veymont profil étape1Nous partons de Grenoble et atteignons Villard-de-Lans après 1 heure de voiture. Il n’est que 10h du matin mais il fait déjà 26°C ! Heureusement, le vent souffle, ce qui devrait nous permettre de ne pas avoir trop chaud.

Nous laissons les parents de Clem et prenons la direction de la cabane de Roybon (1450m). Ça grimpe, mais nous arrivons à la cabane comme si de rien n’était ! Nous cherchons le sentier qui part sur la droite, mais nous ne le trouvons pas… il aurait peut être fallu passer à travers le troupeau de vaches et de veaux ?! Rien de grave puisque l’étape d’aujourd’hui n’est pas très longue. Nous prenons donc la direction du Col Vert (1766m). Là encore, ça grimpe mais ça passe plutôt bien. Je suis la première surprise car habituellement le premier jour est toujours synonyme de grosse souffrance !

Vers la cabane du RoybonArrivés sous le col, nous prenons un petit chemin sur le versant de la montagne. Nous entendons et apercevons quelques marmottes mais elles sont loin. Le vent, qui nous permet de ne pas mourir de chaud, souffle quand même bien fort. Certaines rafales vont jusqu’à me déséquilibrer !

Nous arrivons au pied du Pas de l’Oeille où une pancarte annonce 1 heure de montée. Allez hop, on part aussitôt ! Le sentier devient bien plus pierreux et certaines passages me font penser au GR20. Heureusement, ça dure moins longtemps que ce que nous avons vécu là-bas ! Au Pas de l’Oeille (1960m), la vue sur l’autre versant de la montagne et sur le Mont Aiguille est splendide ! Nous nous arrêtons pour manger un peu mais nous repartons assez vite car le vent, c’est pénible !

Pas de l'OeilleNous entamons la descente rocailleuse et bien raide et comprenons vite pourquoi il est recommandé de faire attention : le chemin n’est que petites pierres qui glissent extrêmement facilement sous nos pieds ! A deux endroits, une main courante aurait été très appréciée !

Pas de l'OeilleDu coup, nous avançons très prudemment et regardons nos pieds… si bien qu’on a bien failli manquer les 8 bouquetins qui n’étaient pourtant qu’à quelques mètres !

Bouquetins au Pas de l'OeilleAprès ce passage difficile, on retrouve un petit sentier sans pierres, OUF ! Encore 1 heure de marche et nous arrivons au gîte d’étape un peu au-dessus du Col de l’Arzelier (1500m). Le gîte offre une vue impressionnante sur les Deux Soeurs, Agathe et Sophie, deux grosses montagnes.

Les Deux SoeursNous sommes les premiers arrivés au dortoir et en profitons pour prendre une douche (chaude). On comprendra plus tard qu’on sera les seuls occupants du dortoir… 18 lits pour 2, ça va ;-)
Nous lézardons au soleil et profitons de la superbe vue sur le massif montagneux que nous allons traverser durant les 2 prochains jours. Ça sent les vacances !!

Col de Larzelier

Laisser un commentaire